J’ai passé 10 ans de ma vie sur Facebook et ça y est je suis un fils de pute

 

Préencule de Jean D’Ormesson

« Au début, on avait inventé Internet mais on savait pas trop quoi en faire. Et puis un nazi a inventé Facebook. C’était comme si on avait inventé l’électricité, et que Facebook devenait l’équivalent de l’ampoule. On y voit plus clair, mais en réalité, y a les mêmes trucs qu’avant dans la pièce. C’est juste qu’on les voit briller alors on pense que c’est plus cool. Et on ne peut les voir autrement dorénavant… »

 

T’as vu c’est beau hein ? Ouais j’ai décidé d’utiliser la beauté pour trasher Facebook dans un article que tu auras pris connaissance sur Facebook parce que maintenant c’est toute ta vie, crétin. Je vois d’avance les gens qui vont nous répondre ça dedans les commentaires, et je leur répond direc’ :
Ce n’est pas si paradoxal que ça. Nous, Thérèse, Grosse Merde, Guy, Béné et wam, assumons tout à fait le fait de rester sur Facebook. C’est un média incontournab’, c’est la nouvelle téloch’. C’est comme l’école, c’est de la merde, on ne peut pas faire autrement, mais ça ne t’empêche pas de te mettre derrière, près des radiateurs et chier dessus.

En 10 ans, nous avons cautionné la création d’un outil de renseignement général pour tous, une arme d’auto contrôle incroyable dont la résultante a été un moyen d’instaurer la bonne morale, et cela sans SS dans les rues. Chapeau l’artiss’. Mark 1 – Adolf 0.

Un 1984 auto infligé, et conscient. Et toi t’es content de balancer les photos de ta soirée. Mais attention, si ton loisir n’est pas commode Habitat, tu vas te faire afficher par le monde entier. Attention à toi, chasseur d’éléphant, amateur de Grégory Lemarchal ou pédophile, même modéré qui se branle sur Stranger Things. La justice ne punit plus, c’est Facebook qui te punit.

Bon, aujourd’hui c’est pas encore bien méchant. Si, ça te punit quand tu parles mal d’un noir, d’une gonzesse ou d’un pd, ça part plutôt d’un bon sentiment. Mais le jour où tout sera uniformisé, que tout le monde détestera les arabes, que la société de consommation sera totalement assimilée et acceptée, et que t’auras pu le droit d’avoir un avis de connard tellement ça te viendrait même plus à la tête d’être un connard parce que t’es mindfucké, et bien ce jour là, tu t’en foutras parce que tu seras devenu un connard et tu l’as cherché en t’inscrivant sur ce site de connard. Mais attention à toi quand tu auras des photos avec des bicots à la maison ! Tu trouves que j’enfonce des portes ouvertes ? C’est que t’es déjà devenu un connard. Tu peux partir, j’ai déjà ta V.U dans mes stats fils de pute.

PHOTO QUI SERA INTERDITE SUR FACEBOOK EN 2022

CALCUL DE MATHS

2H / jour X 365 X10 /24 = 305, ON A PASSE PRESQUE UNE ANNEE ENTIERE SUR CETTE MERDE Et encore 2h par jour je suis gentil. Mais la vérité, j’ose pas faire le calcul.

Témoignage de Kamel Kadour de Dijon

« Ca fait 10 ans que je suis sur Facebook. Ca fait 10 ans que je rôde sur ce site qu’aurait adoré la Stasi, et que pire que tout, je n’y ai rien fait d’intéressant. 10 ans que je passe plus de temps avec cette entreprise d’enculés néo libéraux, plus qu’avec mes amis ou ma famille alors que je ne fais rien dessus. Ma vie se divise en 3 morceaux de camembert Président dégueulasse. Et un tiers entier est occupé par Facebook. 10 ans que je vois vos gueules de merde avec vos amis de merde en train de manger de la merde et en écoutant de la merde. 10 ans que je perds mes nerfs, mon image et mon energie à insulter des sites d’info à la con qui ont tous suivi le shéma de Morandini (voir notre article précurseur). »

KK de Dijon

 

De temps en temps, tous les 5 ans, vous partagez vos avis de connards sur le foot et la politique, sans savoir que c’est pareil, tu choisis ton équipe selon tes parents tes potes et tes collègues et tu la défends même si au final ce sont des connards surpayés pour te faire bander par secousses et te laissant à jamais insatisfait… et qui à la fin se font toujours niquer par les allemands. 10 ans que tu as vendu tes données pour qu’on te vende de la merde que t’es content d’acheter parce que t’es un connard.

En 2008, t’étais tranquille tu ne comprenais pas ce que c’était que cette merde. Pendant 6 mois tu n’as toujours pas compris. Tu faisais des blagues, tu matais les meufs. Ah c’est quoi ça le wall. « Haha », tu viens d’inventer le lol bobo. Et puis après t’as compris que c’était un carnet d’adresse géant pour mettre les gens que tu n’appelles pas, que tu ne vois pas, que tu n’aimes pas. Je vois tout de suite les abrutis qui vont me parler du pote à l’étranger.

 

Le pote à l’étranger avec qui qu’on a gardé contac sur Facebook.

Ouais, t’as rencontré Tching Tchong pendant ton voyage en Inde. Trop cool. Vous avez bien déliré sur place. Tu te rappelles quand il avait eu la chiasse et tout et qu’il taguait tout le temps sur les photos où on voit un chauve ? Ouais bah lui là, y a 25 ans, tu aurais entamé une relation épistolaire avec lui. Tous les 5 ans, vous vous seriez envoyé une longue lettre pleine de fautes d’anglais, où vous vous raconteriez vos vies de merde aux deux bouts du globe. Maintenant vous êtes contact Facebook, et tous les 5 ans, vous lui envoyez un petit « hey O are you ? » « fine and U ^^ ? » « Fine ! See you there when I come back in Thailand Thching Tchonk » « Lol it’s Thching Tchong fuckin racist ^^ »

 

En 2012, t’étais serein. Tu t’es abonné tout un tas de page de magazines, putes, actrices, actrices putes, de groupes, d’hommes politiques que tu kiffais et tu t’es dit que ça suffirait. Que ça ne servait plus à rien de lire, écouter, baiser autre chose que sur Facebook car tout se passe ici. Et tu as bien raison. De toute façon, je te rassure, plus rien ne se passe en dehors de ce foutu réseau de Sheitan. Donc même si t’étais moins con, y avait pas beaucoup d’autres solutions.

En 2015, tu t’es vendu au diable. Tu voulais être journaliste. Mais finalement t’es devenu rédacteur chez Konbini. Bah ouais, c’est les seuls qui payent. Facebook est devenu, ton bureau, ton patron, ton rédac chef, et ta source principale. Bon c’est vrai qu’il y a quand même un rédac chef dans le bureau, mais c’est une agrafeuse de bureau. ( A lire dans un article à venir plus tard « J’ai travaillé chez Konbini »)

 


Le jour où tu as checké Louis Lepreux, rédac chef de Konbini

Dans les temps anciens, le mot culture rimait avec curiosité. Aujourd’hui, c’est le contorsioniste (un contorsionniste sioniste) qui se mord la teub, on ne recherche que des choses venant des réseaux sociaux qui se calquent sur nos recherches qui se calquent sur les réseaux sociaux. Les sujets de polémiques sont imposés par 4 connards influents qui gueulent sur Twitter à chaque truc choquant avec une absence totale de sens de l’humour. La mode Cantat elle, est guidée par les opés de com de grande marques, qui te dictent les articles que tu vas écrire en ton nom dans ton média de merde en échange de queues de cerise dont 3% du montant seulement constitueront ton salaire ridicule. Tu ne me crois pas ? Regarde comment Konbini traite la marque H&M et la marque Zara. Une des deux fait souvent des grosses polémiques chez eux. Devine laquelle. Voici la morale Facebook a deux vitesse.

Revenons à ton salaire de merde, te permettant à peine de payer ton loyer et tes 3 verres hebdo à la Concrete avec tous les enculés pour que tu leur fasses croire que tu as un job de rêve. Alors que lorsque tu rentres chez toi tu pleures. Ca y est, tu es vraiment devenu ce que tu détestais quand tu écoutais Slipknot à 16 ans = de la merde. Tu t’es transformé en consommateur qui affiche ses consommations et ses goûts sur Facebook pour que tout le monde ait la même vie à iech’ que toi et les mêmes sujets de société qui t’inquiète parce que la pub le permet. Parce que c’est vrai que ta vie était déjà pas top, mais maintenant c’est officiel, c’est Mark lui même qui te l’annonce alors que tu rentres chez toi tout foncedé : ça fait maintenant 10 ans que tu es sur Facebook. Have a nice day !

Lâche ton like si tu as aimé l’article sur Facebook.

  • Gibbon

    Et comment on fait si on y est pas et qu’on y a jamais été ? On est une grosse merde aussi…?

  • pierrecastor

    M’en fout, j’suis un enculé techno parano qui n’utilise pas facebook (ni smartphone, d’ailleurs).

    Même que j’ai eu connaissance de cet article diarhéal sur mon flux RSS auto-hébergé de libriste barbue intégriste pédo-terroriste. Et je communique sur les IRC et forums divers tout en me haïssant de ne pas être sur usenet comme les vrais.

    Continuez de nous abreuver de ce genre de vomissure écrite, histoire de me faire un peu rire quand je vois un de vos nouveaux article dans mes flux.

    Des ziboux sur les g’noux.

    • VaChier

      On s’en bas les couilles de ta vie imaginaire putain d’enculé de merde qui pense que lire Korben ça fait de lui un nerd.
      Comme si t’avais besoin d’avoir un compte Facebook pour qu’ils te baisent par tous les trous! Chaque fois que tu vas te branler sur Youporn, les ptits boutons « like » autour de ta vidéo « Bukkake mature » ils envoient tes données à Facebook espèce de crétin.
      Passe un peu moins de temps à expliquer à tout le monde comme t’es trop un geek rebel et un passes en un peu plus à lire la doc.

  • Breum

    Putain mais y’a que des cons ici ou quoi ?

  • Tibi

    D’après mon entourage je suis une « antisoce » pcq j’ai désactivé mon compte fb après avoir eu envie de vomir en me rendant compte qu’ils ont besoin de raconter leur vie pour pouvoir exister. Et surtout que la plupart se sert de cette merde pour faire mal. Merci pour votre article que j’ai découvert sur Twitter où personne ne me connaît ça m’arrange, ça me conforte dans mes idées.