Récupérer son ex le jour de la fête de la musique

Il y a 10 ans, Jack Langue, le gitan de la République, Monsieur le Ministre de la culture, a donné le jour de fête pour aller danser. Aujourd’hui, c’est la fête de la musique, et tout le monde se met à chanter. C’est beau sur le papier, mais en vrai c’est vraiment ignoble. Une horde de pseudo musiciens classés entre la merde et la sous merde prennent possession de la ville pour nous asséner des reprises de merde, et tout cela en toute légalité. Merci la Gauche, on vote pour vous pour payer moins d’impôt, pas pour que la nation se tape des guignols dans la rue, qui travaillent toute l’année leur maléfique presta, le tout sponsorisé par nos sous car ils sont intermiteux du pestacle.

 

Ca a commencé comme une soirée normale, t’étais avec tes vieux copains de toujours, les seuls qui peuvent encore te supporter même si cela n’est pas réciproque, et puis tout le monde a voulu sortir dans le dehors. Malgré ta réticence, tu acceptes, car tu veux leur prouver ta jeunesse, ta vigueur, malgré tes trente ans, ton bide, ta calvitie, ton t shirt Linkin Park, bref l’attirail du pédophile. Tu te fais un petit bourre pute (vodka + citron pressé) dans une bouteille de Vittel et hop, c’est parti comme en 95, méga délire.

 

Dehors c’est la teuf de partout, tu te poses dans un soundsystem reggae parce que Seb veut rouler un pétard sur le dernier titre de Groundation. Alors que Dj Ridoo décide de passer à Sinsemilia, c’en est trop pour vous, vous décidez de vous diriger vers un band de percus.

Et là c’est l’enfer, les Tambours du bronze. Tous jouent très mal, et pas en rythme. Mais qu’à cela ne tienne car le public est débile et danserait comme ça même si c’était un pattern aléatoire sur fruity loops. Si t’as pas compris, c’est que t’as jamais été un bolos qui a tenté d’apprendre à mixer. C’est là que dans cette foule de debile en délire, que vous croisez un couple et un enfant de 6 ans pas fini au sexe indeterminé en train de jouer avec son caca qui vous considère.

« Hey Salut ! »

 

Tu mets 3 ans à comprendre qu’il s’agit de Florine, tu ex trauma. Celle à qui t’a brisé le cœur et qui a fini par se mettre avec Floran le postier du quartier, qui lui a donné un superbe enfant moche au sexe indéterminé. C’est bien zeux, alors vous leur répondez sèchement. Après 7 minutes de silence et de non nouvelle, Florine vous dit

 

Bon, bah salut !

Et vous vous éloignez tous. Alors que vous êtes en train d’assister impuissant à un massacre en règle de Take on me au saxophone par un cover band dont vous ignorez le nom mais que si il vous avait demandé vous leur auriez suggéré de s’appeler « AH » tout court, vous repensez à Florine. Aux bons moments, aux moyen moments, et au bof moments. Et vous vous dites qu’en fait c’était cool, et que c’est la femme de votre vie. Un nouveau groupe entre en scène les Marrons Cinq et chante Cet Amour. C’en est trop pour vous, vous abandonnez vos potes pour courir après votre passé pour briser ce couple décidément bien trop merdique pour exister.

 

Qui était donc ce connard pour vous piquer votre place ? Lorsque vous ne vouliez plus de Florine, c’était ok, vous l’avez toujours trouvé plouc, mais il s’occupait bien d’elle. Maintenant que vous n’avez trouvé personne et que votre suffisance n’est pas suffisante pour vous faire croire que vous pouvez trouver mieux, cet enculé est à abattre, il mérite une coiffeuse ou une esthéticienne, mais pas Florine.

Vous courez, courez, courez, dans les rues de Paris, comme Faudel en chantant tellement N’Brick. Mais lorsqu’un moment vous vous arrêtez devant un groupe de Syrien gitans qui jouent I will survive avec leurs instruments fabriqués en paquet de Coco Pops. Vous tapez dans l’œil de la plus belle, à peine 80 kilo et des tâches de kebab autour de la bouche. Lorsqu’elle ferme les yeux y a écrit EPOUSE MOI sur les paupières, comme dans Indiana Jones. Ca vous emeut, mais à l’intérieur, vous pensez à une solution pour retrouver vos trois petits cochons. Et c’est alors qu’elle s’approche pour vous donner sa carte et dérober votre porte feuille que son odeur de merde vous rappelle un détail important.


EUREKA ! Il faut suivre les traces du merde de leur gosse qui était en train de chier partout. Au bout de quelques minutes, vous retrouvez la trace menant vers un concert de Tracey Chantemal. C’est magnifique. Ils sont passés par là. La trace mène ensuite vers la rue Jean Pierre Timbaut, infestés de métalleux qui puent grave la mort en attendant le concert d’un groupe local, Rage Against the Machine à laver. C’est là que le plus dur est à suivre, un attroupement de jeunes dansent sur de la techno, vous devez passer par là pour rattraper le couple et leur progéniture à temps. Et là votre jeunesse défile sous vos yeux, des ados bourrés vous marchent dessus, vous reversent de la bière dessus, une meuf de 16 ans essaie de vous embrasser mais rigole parce que vous êtes trop moche, la jeunesse vous a quitté, et ça devient de plus en plus dur mais vous devez résister pour récupérer votre belle alors vous le faites, parce que la survie de votre égo de cliché trentenaire qui ne veut pas sortir de l’adolescence en dépend. Vous y arrivez enfin. La petite famille à briser s’est arrêté devant un concert de reprise de Gérard Lenorman par un cancéreux qui a une voix robotique artificiel.

 

C’est alors que Gégé demande à la foule si il n’y a pas un guitariste pour l’accompagner pour cette reprise de la mythique chanson « Nostalgie ». 15 minutes de discours rétrograde obsolète avec la voix de Marty dans Retour vers le futur. Floran, gros boloss ayant bossé ses gammes pendant 15 ans pour impressionner votre ex, se propose, et laisse disponible Florine pour vous laisser un boulevard et ainsi détruire sa vie. Vous vous insérez en 3ème sur l’autoroute de la puterie avec un plaisir non dissimulé.

 

« Mais Florine, c’est notre chanson. Même si il connaît par cœur les accords et qu’il l’a joue parfaitement, personne ne saura aussi bien la chanter que nous deux. Je suis désolé de t’avoir quittée, je t’aime encore, laisse les et reviens avec moi je t’en prie. »

 

« Mais heu, c’est moi qui t’ai quitté. On baisait plus et puis on parlait plus trop je crois. Au début c’était chiant et à la fin carrément à chier tu te souviens pas ? »

 

« Ah. Ouais mais j’ai changé tu sais. Je suis un mec bien, maintenant je bosse et j’ai arrêté de sortir et tout, je fais des trucs tout le temps et tout. Tu le sais que ces moments qu’on a vécu sont irremplaçables et que tu m’aimes moi, que tu te fais chier avec lui ça se sent. Viens avec moi, on partira dans la maison de campagne de mes parents à Argelès. Je t’aime. »

 

« Ouais ouais j’avoue t’as raison mais bon (elle te montre son môme tout dégueu plein de merde) je peux pas quoi LOL. »

 

Floran termine son solo de guitare de merde parfaitement exécuté et revient rejoindre sa femme, son fils et son domaine, qu’il embrasse comme si ils avaient gagné le voyage à Djerba des Zammours, en lui mettant bien son bras autour du corps comme un gros taliban de merde, avant de s’éloigner plein de non bonheur caractéristique d’un couple qui dure.

 

« Bon bah salut ! »

 

Et là vous vous dites qu’elle a raison. Vouloir la récupérer c’est un peu comme vouloir s’amuser à la fête de la musique passé 21 ans, vous vivez sur un passé bonifié qui n’aura jamais la saveur que c’est que vous croyiez qu’elle avait… Et Dieu sait que c’était déjà merdique.

 

Non je déconne, bien sûr que vous seriez mieux tous les deux et que vous avez fait de la merde… D’ailleurs plus l’heure avance, plus vous vous rendez compte que vous n’avez rien perdu de la force de votre jeunesse. Mais bon, vous aviez qu’à être moins con. Vous pourrez vous consoler sur Youtube avec des vidéos de comment récupérer son ex.com, mais en attendant vous repartez picoler avec vos potes et vous réveillez le matin avec une grosse dame. La gitane que vous avez manifestement rappelée après avoir essuyé tous les échecs possibles et imaginables. Sur la route du retour, pendant votre walk of shame, vous lâchez une énorme caisse que vous reteniez depuis 3 ans. Vous croisez deux petites cailleras qui, une fois qu’ils seront arrivés derrière vous, auront la conclusion la plus intelligente que j’aurais jamais pu trouvé :

 

« Wow, ça pue frère. »